Accueil > fr > Projets > Ecoles PFC > David Kwizera

David Kwizera

par Jennifer Pickering & David Kwizera

vendredi 9 novembre 2012

JPEG - 6.1 ko

Depuis plus de huit ans, David était le chef de sa « Bande de Frères » vivant comme des orphelins des rues dans un parking découvert de Kigali. Chaque jour était un combat pour la nourriture et la survie. David est le chef élu de la troupe Intore LEAF. Il a une confiance naturelle, un grand cœur et un sourire chaleureux. Quand nous avons demandé à David comment il imaginait son avenir, il a répondu « La plupart d’entre-nous ont grandi dans les rues et nous n’avions pas choisi. Nous sommes tristes pour ceux qui y sont encore. Nous rêvons d’avoir un travail et quand nous le pouvons nous nous soutenons, nous essayons de sortir d’autres enfants de la rue. Nous voulons atteindre d’autres enfants, pas seulement ceux des rues mais les jeunes en général. Nous voulons les impliquer de la même manière que nous nous l’avons été.
David est aussi talentueux pour les spectacles traditionnels Rwandais (vous verrez souvent son sourire éclatant en première ligne des tambours ou des danses), que pour la musique moderne. Lors de notre passage à la maison de la troupe Intore LEAF, David a écrit et interprété pour nous un titre hip-hop. Il a rappé « La jeunesse du Rwanda s’efforce de vivre une bonne vie, parce que même un enfant de la rue peut devenir quelqu’un de bien." Une belle vérité !
Jennifer Pickering, Directrice Exécutive, LEAF International

« Mon nom est David Kwizera. Je suis né en 1989, à Gisenyi. J’ai grandi sans mes parents. Je vivais avec une femme âgée que je considérais comme ma grand-mère. À l’âge de 9 ans, je l’ai interrogée à propos de mon père et elle m’a dit qu’il viendrait me chercher. Je l’ai questionnée pour avoir plus de détails et elle a fini par me dire qu’elle m’avait trouvé abandonné dans un champ. Quand j’avais dix ans, des voleurs ont envahi notre maison, ont pris nos affaires et ont tué ma grand-mère. Comme je n’avais pas de famille, j’ai fini par vivre dans les rues de Gisenyi, mais la vie dans la rue était difficile. J’ai fini à Kigali, où la situation n’était guère meilleure. J’ai eu la chance de rencontrer LEAF international qui m’a aidé à accéder à l’école de musique et de danse et à avoir un hébergement."
David Kwizera, Leader, LEAF Intore Cultural Troup